Critique #1 : Tower of God

Critique #1 : Tower of God

Dans cette toute première critique, je vais m’attaquer à un assez gros poisson sorti au Printemps 2020 : l’anime Tower of God.

Les origines :

Pour commencer, l’anime Tower of God est basé sur le webtoon de SIU, sorti en 2010 ayant à son actif 485 chapitres. Une édition se prépare à débarquer en France courant 2021. L’anime a été adapté par le studio Telecom Animation Film et diffusé sur la plateforme de streaming Crunchyroll du 01 Avril au 24 Juin 2020, et plus récemment disponible chez Anime Digital Network (ADN). Tower of God a connu un énorme succès et compte une saison de 13 épisodes. Malheureusement, nous n’avons aucune nouvelle d’une potentielle saison 2.

Synopsis :

« Une légende, autour de la Tour de Dieu dans laquelle nous pouvons trouver tout ce que l’on désire une fois le sommet atteint, arrive jusqu’aux oreilles de Rachel. Celle-ci décide d’abandonner son ami Bam, jeune garçon vivant dans les ténèbres, afin de réaliser son vœu le plus cher mais Bam ne veut pas abandonner son amie et se lance donc à sa poursuite. Ce que le jeune garçon ignorait, c’est que la progression graduelle de la tour ne se réalise qu’à l’issue d’une épreuve obligatoire à chaque étage. Bam fera la rencontre de divers jeunes gens et devra être prêt à braver les tests pouvant même causer la mortalité de ses proches. »

Mon avis :

Je trouve que l’œuvre est une réelle surprise, un mélange entre une battle royal et un bon shonen comme on les aime ce qui amène un côté très original. Les personnages sont accrochant, il n’est pas commun de voir ce style de chara-design et ce n’est vraiment pas pour me déplaire. En effet, pas trop de coloris marquants, pas beaucoup d’ombrages, un style original qui rappelle un mélange entre cartoon et anime classique. Comme je le disais, l’œuvre a son côté original basé sur son scénario très intriguant car nous avons droit à d’innombrables mystères et portant, l’écriture des personnages est plus ou moins assez classique cependant mais pas moins attachant !

En parlant de personnages, le premier point fort de la série c’est sa capacité d’intégrer les personnages secondaires aussi aisément que les protagonistes. Effectivement, Tower of God a son trio de protagonistes, mais aussi son lot de personnages secondaires qui sont tous aussi utiles que les principaux. Chacun a un rôle à jouer, a plus ou moins un lourd passif, possède des pouvoirs/attributs tous aussi incroyables ! C’est très plaisant, dans l’entièreté de l’œuvre, quasiment aucun personnage n’est mis de côté. Nous retrouvons le même “phénomène” chez les antagonistes, dès le début nous pouvons remarquer une poignée de personnes mal intentionnées mais derrière ce paquet, un autre antagoniste se cache et se révélera à la toute fin de la saison avec un acte très inattendu.

D’ailleurs, le deuxième point fort de l’anime c’est bien ces actes inattendu, mis à part quelques petites scènes plus ou moins clichées, les plus grosses sont en tout cas imprévisibles, et c’est ce que j’apprécie énormément dans l’œuvre, de nos jours ça se fait rare !

Pour finir, le troisième point fort de Tower of God ce sont ses musiques, que ce soit opening, ending ou même les soundtracks, les musiques nous emmènent complètement dans l’œuvre. Les OST ont une très grande force d’immersion et c’est un réel plaisir auditif ! Concernant les opening et ending, encore une fois nous avons le droit à une touche originale et culturelle. En effet, le thème d’ouverture intitulé “TOP” et le thème de fin “SLUMP” sont tous les deux joués par le groupe de coréen, comme l’origine de la série, Stray Kids.

VOIR L’ANIME SUR:

Ma note:
4.5/5

Je recommande

Laisser un commentaire